Durant votre voyage d’affaires, restez vigilants !

Nous l’avons vu le mois dernier, un voyage d’affaires, cela se prépare. 

Même bien préparé, un tel voyage suppose également une grande vigilance sur place. 

Quel que ce soit le niveau de risque de la zone dans laquelle vous vous trouvez, vos faits et gestes doivent être maîtrisés. Or, dans un monde plus globalisé, on est parfois moins armé face à la différence, convaincu qui plus est d’être protégé par les nouvelles technologies.

On en oublie alors la prudence la plus élémentaire. 

Petit pense-bête à l’usage des voyageurs pour limiter autant que possible le risque et réussir son voyage professionnel. 

 Faites preuve de discrétion 

Cela peut sembler évident mais c’est un pré-requis indispensable.  

En voyage, évitez d’être vu ou plutôt de vous faire repérer. Pour cela, tâchez, dans la mesure du possible, de ne pas attirer l’attention, en limitant l’usage d’accessoires siglés au nom de votre entreprise. De même, faites attention à votre tenue vestimentaire afin de ne pas choquer les autochtones, et ne vous déplacez pas au moyen de voitures trop voyantes. La discrétion consiste aussi à ne pas dévoiler à n’importe qui votre programme. 

Retenez bien que trop attirer l’attention ne pourra que vous causer des ennuis supplémentaires. 

Laissez des traces 

 Etre discret, cela signifie être invisible aux yeux de la majorité, mais pas de tous.
Choisissez une poignée d’interlocuteurs fiables (collègues, parents, amis), qui peuvent ne pas se trouver sur place : ce sont à eux que vous confierez votre programme du lendemain ou de la semaine. 

Il est en effet crucial de maintenir ces relais afin que quelqu’un soit en mesure de s’apercevoir de votre disparition, de déclencher les recherches et de reconstituer votre itinéraire en cas de disparition. Une disparition n’est pas forcément le fait d’un kidnapping. Un accident grave (accident de la route) ou un problème de santé peuvent avoir entraîné votre hospitalisation sans que vous ne puissiez alerter de votre situation.
Par ailleurs, un incident technique peut vous avoir privé de moyens de communication ou de déplacement. C’est précisément dans les situations imprévues que cette poignée d’interlocuteurs fiables sera en mesure de prendre les bonnes décisions pour vous retrouver. 

Observez votre environnement 

 On recommande souvent aux voyageurs dans les zones à risques de rester imprévisible, c’est-à-dire de ne pas tomber dans des routines facilement identifiables qui les transformeraient en cible facile. 

En réalité, ce conseil est bien théorique et parfois difficile à mettre en œuvre. Nos cerveaux sont conditionnés pour les routines, et en zone étrangère plus qu’ailleurs, on a besoin de ces dernières pour avancer. 

A défaut de pouvoir gommer les routines, on ne peut que recommander aux voyageurs de rester en permanence à l’écoute de leur environnement.
Les nouvelles technologies peuvent parfois nous isoler, et il est important de se reconnecter au monde extérieur, pour repérer tout comportement paraissant suspect. En voiture, pensez à lever la tête de votre smartphone, vérifiez le verrouillage des portes du véhicule, discutez avec votre chauffeur, regardez ce qui se passe autour de vous.
Si vous tenez absolument à utilisez votre smartphone, utilisez le GPS pour vérifier que l’itinéraire suivi vous emmène bien à destination. 

Suivre votre instinct est essentiel dans ce type de situation. 

Évitez les mouvements de foule 

 En règle générale, adoptez une posture de retrait. Ainsi, en cas de menace terroriste, évitez les lieux de rassemblement de la communauté expatriée dans la ville dans laquelle vous vous trouvez. Ces lieux sont connus de tous, tout particulièrement des personnes malveillantes, il n’est donc pas nécessaire de s’y rendre. De même, évitez autant que faire se peut les manifestations, qui peuvent toujours dégénérer ou créer des problèmes. Vous n’avez certainement pas les codes pour vous « fondre » dans la foule. Il serait dommage de devenir l’enjeu d’un bras de fer entre le gouvernement local et le vôtre.  

Enfin, essayez de ne pas passer trop de temps dans le hall de votre hôtel, surtout aux horaires de pointe, à savoir en début de matinée et en fin de journée. Les attaques d’hôtel, à fins terroriste ou criminelle, ont majoritairement lieu à ces moments.  

Vous serez toujours plus en sécurité dans votre chambre d’hôtel. 

Ces quelques conseils très génériques sont des essentiels trop souvent oubliés.
Tâchez de les garder en tête.
Nos autres billets reviennent plus en détails sur des situations spécifiques de votre voyage comme le choix stratégique de l’hotel, ou alors la prévention des situations à risque. Mais également sur des conseils spécifiques aux voyageuses d’affaire.

A très bientôt!

2019-04-02T12:35:12+00:00 15 décembre 2018|